Bienvenue


Ce site a pour vocation de vous faire connaître ma mission autour de l'expérience clown et en particulier de proposer des séjours (sous forme de sessions, de retraites, de vacances ou de stages), dans un cadre reposant, chaleureux et convivial. Certains stages visent explicitement à un dialogue d'une grande richesse entre cette expérience du clown (ou l'expérience théâtrale en général) et l'expérience chrétienne. Ils sont bien sûr ouverts à tous, , sans prosélytisme, dans un souci d’hospitalité mutuelle, tout autant d'ailleurs que les stages qui n'abordent pas explicitement ce dialogue avec la foi, mais qui restent toujours l'occasion d'initier ou d'approfondir une quête spirituelle et invitent à une profonde réflexion.

 

Découvrez l'ensemble du programme et les informations pratiques en consultant les pages de ce site.

 

Bonne visite !


 @  Qu'est-ce qu'un clown ? (par Fabrice Hadjadj)

 

Le clown n’est pas le comique ni le bouffon. Il ne cherche pas à faire rire, et il ne se moque pas des autres.
Ce qui le caractérise plutôt, c'est un très grand sérieux, un sérieux métaphysique même : la moindre chose l'émerveille, une mouche par exemple, et c'est pourquoi il rate la marche et tombe.

 

À la différence du jeu de l'acteur, qui part d'un imaginaire pour lui donner réalité sur le plateau, le jeu du clown consiste à partir de ce qui est donné sur le plateau (les accidents, les imprévus, les réactions des spectateurs) pour ouvrir un imaginaire. C'est donc une école d'attention et de relation, et, par-là, une école de vie, puisque la vie est tout le contraire d'un programme : ouverture à ce à quoi on ne s'attend pas, rebondissement après la chute, et même « bonheur dans l'échec ».

 

C'est là où l’on se laisse déséquilibrer, que l'on avance ; là où l'on accepte d'être dérouté de son projet, que l'on rencontre l'autre ; là où l'on paraît condamné, que commence la grâce.

 

Saint Jean de la Croix a formulé à la perfection le commandement de misère et de miracle, de todo y nada qui gouverne la vie clownesque : « Pour venir à ce que tu ne sais pas, il te faut aller par où tu ne sais pas. Pour arriver à ce que tu ne possèdes pas, il te faut aller par où tu ne possèdes pas. Pour parvenir à ce que tu n'es pas, il te faut aller par où tu n'es pas. »